Anciens Combattants Québécois

 

 

 

Quelques monuments

dans les Communes de France

La Ville Albert rend hommage à ses soldats

Un monument moderne au centre ville de Albert

 

 

 

 

Le Musée Somme 1916 se trouve dans l'un des souterrains de 1939 et vous propose un retour en arrière de plus de 90 ans pour revivre cette période trouble de l'histoire qui a marqué notre région en y laissant de nombreuses cicatrices encore visibles sur le terrain.  63 marches vous emmènent à 10m sous terre face à la basilique dans une galerie de 250 m de long dont la sortie se situe dans le jardin public. A l'intérieur, une vingtaine d'alcôves retracent avec un réalisme saisissant la vie des soldats français , britanniques et allemands pendant la Première Guerre Mondiale et en particulier lors de l'offensive de la Somme.

 

Au loin, l’église de la Ville Albert

 

Le monument du Square Carnot

 

Les Autorités de la Ville de Abbeville rendent hommage

à leurs soldats en novembre 2005

C’est un événement qui regroupe les autorités civiles,

militaires, les pompiers, les policiers

et les citoyens et citoyennes de la Ville

 

 

Cimetière de l'Australie à Villers-Bretonneux.

Il faut savoir que dans chacun des cimetières officiels de nos États,

il y a des tombeaux pour des soldats de différents Pays.

 

 

 

La Ville de Marquise honore ses soldats

 

Dans toutes les Villes,

il y a un monument aux soldats morts

lors d’une ou l’autre des guerres

 

 

 

En France Les Villes de Montmagny

du Québec et celle de France honorent les leurs

 

 

 

 

La Ville de Villers-Cotterêts reconnaît

ses soldats morts sur différents champs de bataille

 

 

 

 

La Ville de AVELUY rend hommage à ses soldats

 

 

 

La Ville de Calais rend hommage à ses morts

 

 

La Ville de Cerisy rend hommage à ses soldats

 

 

 

 

 

La Ville de Enghien honore les victimes de déportations

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Mont KEMMEL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Mémorial de l’Australie à Villers Bretonneux

Près de 60 000 noms sont inscrits

sur les murs en plus de toutes les stèles

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À Beaumont-Hamel, le Mémorial de Terre-Neuve

 

 

 

 

 

À Villers Cotterêts où j’ai participé à une manifestation pour le français.

Devant l’hôtel où je demeurais (avec le drapeau du Québec) il y a le

Château de François Premier, lieu d’une manifestation

pour la langue française (octobre 2005)